Climat: les enjeux de la COP22

La COP22 s’est ouverte à Marrakech. Elle doit être une COP de l’action, mais quel sera l’impact de l’élection de Trump, qui fragilise potentiellement les dynamiques internationales sur le climat. Ronan Dantec, sénateur EELV, se bat pour  engager les acteurs non étatiques US dans des dynamiques d’action rendant impossible le retour en arrière des USA sur le climat.

 

A voir ou lire

Une vidéo dans laquelle Ronan pose le contexte

L’intervention de Ronant Dantec au sommet des élus locaux et régionaux

ci-dessous, le premier message de Ronan Dantec écrit à son arrivée à Marrakech

 

Bonjour,

Je viens d’arriver à la COP22 où je serai présent jusqu’au 20 novembre, pour présenter les résultats de Climate Chance, sommet mondial des acteurs non-étatiques qui s’est tenu à Nantes du 26 au 28 septembre. D’ailleurs, vous trouverez à cette page la déclaration adoptée à Nantes, avec la liste définitive des signataires, comprenant les principales organisations mondiales de syndicats, de femmes, de peuples autochtones, d’ONG (via le Climate Action Network International), aux côtés des grands réseaux internationaux de collectivités locales), ce qui en fait la déclaration la plus largement signée par des acteurs non-étatiques de l’histoire des négociations sur le climat.
Climate Chance, c’est maintenant aussi une association, dont le site internet vient d’ouvrir, consultable à cette page.

Il s’agit par là de continuer à renforcer la parole commune des acteurs non-étatiques du climat, pour leur donner plus de poids face aux Etats. Ces messages communs de la société civile mondiale sont notamment adressés aux Etats et aux instances onusiennes, pour renforcer la capacité d’actions concrètes, en particulier par l’accès aux financements des acteurs non-étatiques, et en ayant en perspective de participer à la nécessaire réévaluation, dès 2018, des contributions volontaires des États, aujourd’hui largement insuffisantes pour aller, comme le prévoit l’Accord de Paris, vers un scénario de hausse des températures limitée à 1,5/2°.

Je publierai régulièrement une analyse en vidéo sur l’avancement et les grands enjeux de cette COP. La 1ère est ici. Il y est question des enjeux de la COP22, qui doit être une COP de l’action, mais aussi de l’impact de l’élection de Trump, qui fragilise potentiellement les dynamiques internationales sur le climat. Pour éviter cela, il faut engager les acteurs non étatiques US dans des dynamiques d’action rendant impossible le retour en arrière des USA sur le climat.

Enfin, pour celles et ceux qui viendraient à Marrakech, ci-dessous mon agenda des jours à venir.

Amicalement,

Ronan

Remonter