COP 21 – Conseil municipal du 18 décembre 2015 – Tournefeuille

Intervention portée par les élu-e-s Europe Ecologie les Verts, en municipalité, au nom de la majorité, au lendemain de la signature de l’accord mondial de Paris sur le climat.

Un grand moment de diplomatie mondiale, un premier pas pour la justice et la solidarité climatique, et nos jeunes aux avant-postes de la mobilisation !

Lors de la journée de l’Europe, en mai dernier, des jeunes de Tournefeuille et du monde entier, se sont rassemblés à l’initiative de Tournefeuille Accueil, de l’Amicale Laïque, et du mouvement les « jeunes du monde ». Ils ont finalisé, au terme de plusieurs mois de rencontres avec des experts du changement climatique et de recherche sur les solutions permettant de le contenir, une plateforme de propositions pour le sommet sur le climat.

Ces propositions (voir ci dessous), elles ont été d’une grande lucidité, d’une immense générosité. Les jeunes générations l’ont compris : une part de leur avenir était entre nos mains. Je me souviens de cette jeune d’Afrique Sub-saharienne qui nous a adressé ce message en tribune, à nous mais aussi aux négociateurs de la COP 21 « soyez à la hauteur de votre jeunesse ! »

Pour notre part, posons-nous une semaine après la signature de l’accord sur le climat, cette question : Avons nous été à la hauteur de ces jeunes qui ont placé tant d’espoirs en nous ? Nous le croyons. La COP 21 a été un grand moment de diplomatie mondiale. C’est un tournant historique, même si tout ou presque reste à faire…

En l’adoptant, les pays du monde ont montré qu’ils mesuraient les dangers économiques, sociaux, d’un dérèglement climatique qui pourrait s’emballer…

Arrêtons nous sur les printemps arabes, et en particulier sur le drame syrien, un drame lié bien évidemment à la guerre, à l’instabilité politique, mais qui a aussi à voir avec le changement climatique.…

La Syrie, berceau de l’agriculture, pays largement autosuffisant, traverse depuis plus années une sécheresse endémique. Explosion du prix des céréales, exode rural massif…nous avions là quelques ingrédients pour la situation explose et dégénère…et c’est bien ce que s’est passé…

Le climat n’est pas la totalité du problème, mais il en est une partie.

C’est pourquoi, nous pensons que la volonté de rester en deçà de 2 degrés de réchauffement est une avancée réelle. Nous saluons la mise en place d’un fonds pour permettre aux pays en développement de s’adapter. C’est un début de justice et de solidarité climatique.

 L’engagement des Etats est une chose et l’étape suivante est la déclinaison concrète de cet accord par leurs instances respectives…

Bien évidemment, les villes ont un rôle à jouer. Sur Tournefeuille, nous avons déjà engagé depuis plusieurs années des actions concrètes, pour nous mettre dans une trajectoire plus vertueuse, actions que nous devons amplifier. Mais nous devons aussi pouvoir compter sur une politique d’appui métropolitaine réellement à la hauteur des enjeux, notamment en matière de transport propre et d’urbanisme durable…


Synthèse des propositions des jeunes ambassadeurs pour le Climat, formulées par des élèves des écoles élémentaires et des collèges de Tournefeuille et par des élèves de l’école élémentaire de Seilh.

Ce que chacun peut faire :

  • Lutter contre le gaspillage de nos ressources
  • Mettre des mousseurs pour économiser l’eau
  • Faire des photocopies en recto-verso
  • éteindre les lumières inutiles
  • Limiter les pesticides
  • Favoriser les déplacements à pied, à vélo, le co-voiturage
  • Eviter les emballages individuels, papier, plastique
  • Favoriser l’économie locale, les circuits courts, les produits de saisons
  • Limiter la consommation de viande bovine

 

Actions qui relèvent de décisions politiques

  • Eteindre l’éclairage public de 1 h à 5 h du matin
  • Mettre en place des détecteurs de présence ou de luminosité pour Réduire les consommations d’électricité dans les salles
  • Favoriser les produits régionaux dans les marchés publics
  • Aider à l’acquisition par les ménages de voitures électriques, de dispositifs permettant de réduire les consommations d’eau et d’énergie
  • Favoriser l’utilisation des énergies renouvelables

 

Actions à mener au plan international

  • Installer des fermes solaires au Sahara
  • Mettre des turbines sous marines pour valoriser l’énergie des marées
  • Utiliser l’énergie produite par les mouvements du corps humain et la transformer en énergie électrique (sur les trottoirs, dans les discothèques, les gymnases, les cours d’école…)

Remonter