Les écologistes formulent des propositions pour la moralisation de la vie politique

Pour moraliser la vie politique, EELV propose un plan d’action au gouvernement.  David Cormand, Secrétaire national d’Europe Écologie Les Verts, Corinne Bouchoux, sénatrice du Maine-et-Loire, et Cécile Duflot, députée de Paris, ont rencontré ce jour le Garde des Sceaux dans le cadre de la réflexion sur la moralisation de la vie politique.

article repris du site national EELV

Les écologistes se sont emparés de cette question depuis longtemps. Les mauvaises habitudes ancrées dans les moeurs ou les turpitudes d’une minorité nuisent à la légitimité de l’État et des élu-e-s et affaiblissent la démocratie.

Soucieuses-eux de restaurer la confiance entre le peuple et ses représentant-e-s, les élu-e-s écologistes avaient été parmi les premiers à mettre en œuvre de nouvelles pratiques, comme la parité de résultats, la transparence sur l’utilisation de l’IRFM et l’usage de la réserve parlementaire.

Les propositions que nous formulons visent à empêcher les conflits d’intérêts, développer la transparence, et au final, renforcer le lien entre les citoyen-ne-s et leurs représentant-e-s : réforme institutionnelle avec imitation du cumul des mandats, statut de l’élu-e, suppression de la réserve parlementaire, transparence sur les indemnités d’élu-e-s et sur le budget du Parlement, réforme du statut et du financement des partis politiques, encadrement strict des conflits d’intérêts et des lobbies.

Europe écologie Les Verts souhaite que le Garde des Sceaux et le Gouvernement étudient attentivement les propositions qui leur ont été remises, et mettent en conformité les engagements pris et les actes. C’est par là que commence la moralisation de la vie politique.

Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux

Retrouvez les propositions des écologistes pour la moralisation de la vie politique (PDF).

Remonter